Conférence de presse au Parti socialiste

L’ancienne Ministre de François Hollande , est convaincue que c’est l’heure pour le Parti socialiste du renouveau .Après la visite très réussie d’Anne Hidalgo la semaine dernière c’était au tour de la fédération du Parti socialiste de faire le point et d’expliquer la structure de la campagne .

Au sommet de l’organigramme il y a Johanna Rolland qui est directrice de campagne. On retrouve d’anciens Ministres comme Emmanuel Cosse , Christian Eckert, Patrick Kanner , ou Bernard Cazeneuve .

Le Parti socialiste vient donc de lancer officiellement la campagne d’Anne Hidalgo sur le Rhône depuis son QG du cours de la liberté avec cette conférence de presse. La première secrétaire fédérale du PS du Rhône Christiane Constant appelle les militants , les sympathisants ,et les citoyens à soutenir la Maire de Paris candidate à l’élection présidentielle .

C’est une campagne qui s’annonce compliquée en raison des questions sanitaires il n’y aura pas pour le moment de réunions publiques , mais bien sûr il est prévu d’aller à la rencontre des citoyens dans les espaces publics sur les marchés devant les commerces et sur les réseaux sociaux .

Il y a 70 propositions dans le programme. Cela fait référence au 110 propositions du programme qui a permis la victoire en 1981 .

Ces 70 propositions sont le fruit d’un travail de concertation entre élus du terrain , parlementaires , experts et provenant également des discussions avec les syndicats , et les citoyens .Le tout est chiffré , budgété , par Christian Eckert , ancien Secrétaire d’État Chargé du Budget et des comptes publics sous François Hollande , c ‘est dire si les propositions sont sérieuses et vérifiées .

Lorsqu’on monte l’escalier de la fédération une série de photographies de François Mitterrand et de la période de la conquête du pouvoir sont exposées .

Pour la première fois confirme Hélène Geoffroy les militants reviennent au Parti Socialiste après le point bas de 2017. Bon nombres notamment de députés ou candidats à la députation étaient partis pour En Marche .

On connaît la suite 5 ans après le parti LAREM n’existe toujours pas .Il n’a aucun ancrage local et toutes les élections intermédiaires ont été perdues . Certains anciens regrettent d’ailleurs discrètement d’être parti si vite , et d’avoir abandonné le Parti socialiste pour des chimères . Sans donner de nom , on connaît aujourd’hui ceux qui regrettent la démarche, qui les a conduit dans une impasse .

Un petit vent de renouveau donc pour ce parti . Mais la bataille présidentielle va être rude , la droite et l’extrême droite occupe tout le terrain pour le moment .

Daniel Dubois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *