PREMIER ACTE DES VOIES LYONNAISES

Photo : Daniel Dubois

À terme de cet extraordinaire chantier ce seront 355 km de voies lyonnaises, qui vont simplifier la vie des cyclistes de plus en plus nombreux dans la métropole.

Pour le moment 900 m vont sortir de terre sur cette portion du quai. Fin des travaux pour le mois de juin.

Cette partie était essentielle, car les pistes cyclables s’arrêtaient net à cet endroit.

Larges de 3 à 4 mètres et séparées de la Chaussée ces pistes cyclables doivent aussi permettre de rééquilibrer l’espace public pour séparer des flux piétons et vélos, parce qu’il y a des conflits d’usages qui ne sont pas acceptables.

Bien sûr, la suppression d’une voie de circulation sur les quais du Rhône va entraîner une augmentation des bouchons aux heures de pointe. Mais l’objectif de la Métropole est bel et bien de diminuer, l’usage de la voiture et l’abandon de celle-ci à terme pour les déplacements.

Interrogé dans le quartier des agents immobiliers notamment, qui travaillent dans le secteur crient au loup,

« on reste bloqué sur ce quai pendant le matin à 8 heures, on met deux fois plus de temps pour venir au bureau .»

Peuvent-ils abandonner leur voiture ils viennent du secteur de Dagneux.

Toute la question est là, l’adaptation aux réalités du terrain va-t-elle se faire facilement.

En tout cas pour les fans du déplacement en vélo et en trottinette, c’est un pas important car beaucoup de secteurs sont déjà saturés pour les cyclistes, et ces voies lyonnaises sont une extraordinaire solution à terme, car elles permettront de sillonner entièrement la métropole dans des conditions de sécurité acceptables pour tous.

Après les années 60 avec le tout voiture, voici les voies lyonnaises qui vont changer la physionomie de nos rues et de nos Avenues.

Daniel Dubois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *