PIERRE OLIVER , LA MONTÉE EN FLÈCHE !!

Photo : Daniel Dubois

Quand on pénètre dans la mairie du deuxième on tombe sur deux bustes , celui de Perrache , et celui de Gailleton . Le Maire qui avait précédé le très célèbre Édouard Herriot .

Et quand on pénètre dans le bureau du Maire , on est vite projeté dans notre époque . Tintin aux murs , et les chaînes de TV en continu , au dessus de la table de réunion , seule l’église d’ Ainay rappelle qu’ on est dans le carré magique .

De tous les maire du 2e arrondissement il est le plus jeune , 29 ans , depuis Henri Collomb dans les années 70 , Camille Georges dans les années 80 , Aleric de Laverne , puis Denis Broliquier .

Très proche de VALERIE PECRESSE , autant dire que dire que PIERRE OLIVER a choisit le bon camp .il y a un an seulement , il était inconnu , on l’avait vu apparaître dans la campagne des municipales tête de liste du deuxième arrondissement derrière Etienne Blanc .

Pierre oliver est partout et s’intéresse à tout dans la ville , sécurité , mobilité végétalisation tout l’intéresse . Une administrée lui écrit , le lendemain c’est lui-même qui est sur place pour voir le problème .

En très peu de temps , pour ne pas dire très vite , il est devenu un élu Lyonnais qu’on identifie . Avec la crise qui a concerné Étienne Blanc , il est devenu le président du groupe de droite au conseil municipal .

On résume , en un an ,de totalement inconnu , cet élu est devenu un personnage qui compte . À chaque fois il monte une marche , qui lui permet d’en monter une autre , tout de suite ,avec une espèce de régularité de sportif entraîné .

Même Michel Noir , dans sa conquête de la ville , avait pris le temps . Il était devenu d’abord conseiller municipal en 1977 Ensuite , entre 83 et 89 il était devenu adjoint au maire chargé des affaires économiques puis député, enfin ministre délégué au Commerce extérieur en 1986 . C’est seulement au bout de ce long chemin il s’était vraiment lancé à la conquête de la Ville en 1989 .

Pierre Oliver est un rapide , sa pupille devient carrée quand il parle politique , on sent le feu qui couve .Il voit déjà plus loin que la rue des Rempards d ‘Ainay , pour lui l ‘espace à conquérir est plus grand que le 2 em arrondissement .

Convaincu que les écologistes ne vont pas pouvoir tenir la longueur avec leur modèle il sait donc que d’ici très peu de temps , la la conquête est possible .

Il y a les déclarations à propos de l’interdiction de foie gras de la part de la Mairie de Lyon , il prend la parole et indique avec humour qu’il va y avoir des risques maintenant pour la Rosette de Lyon .

Il prend pied au même niveau que le Maire de Lyon parce qu’il est déjà un concurrent . Il a pris pied dans la vie lyonnaise comme un missile balistique . Le temps de lever le nez en l’air , et le missile a déjà atterri . Il a passé une mur du son sans détonation .

Daniel Dubois

2 Comments

  1. Bravo pierre : quel dynamisme , tu es à l’écoute de tous les sujets et tu fais une vraie politique de droite contre les verts arrivés à la Ville par la faute des électeurs traditionnels lyonnais : tu peux gagner mais il te faut des équipes de terrain à la hauteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *