ÉGLISE SAINT BRUNO , RESTAURATION D’UN CHEF D’OEUVRE DU BAROQUE .

Ils étaient nombreux les admirateurs de cette restauration , le Préfet plein d’humour , Gregory Doucet cette fois à l’intérieur d’une église mais pas pour une messe.

Saint Bruno les Chartreux est l’un des édifices les plus remarquables du patrimoine religieux de lyon et  l’un des rares exemples de baroque de la ville avec la chapelle de la Trinité la chapelle de l’Hôtel-Dieu ou le réfectoire du musée des Beaux-Arts .

Propriétés de la ville de Lyon elle a été classée  au titre des Monuments Historiques en 1911 compte tenu de son intérêt  architectural et historique .

Afin de poursuivre les travaux essentiels pour achever la restauration de l’église , et rendre à l’ensemble sa splendeur originale , un partenariat public-privé précieux , a été mis en place en 2018 . Cette superbe opération a été rendue possible grâce à un don d’un mécène souhaitant rester anonyme . Ce très beau geste a permis de prendre en charge la moitié du budget  à hauteur de 1,6 million d’euros , l’autre moitié des travaux étant financée  à part égale par l’État et la ville de Lyon .

Une première phase de travaux à démarré  au printemps 2018 portant sur une  restauration de la façade principale . La ville de Lyon a profité de cette première phase de travaux pour remplacer le dispositif d’éclairage de mise en valeur nocturne par  des équipements économes en énergie .

L’église saint-bruno les chartreux fait partie de l’ancienne chartreuse fondée à lyon à la fin du 16e siècle en 1584 . Henri III de passage à lyon donne un nom au futur établissement , la Chartreuse du Lys Saint-Esprit . En 1590 le prieur Dom Jean Thurin commande les plans de l’église à l’architecte Jean Magnan .

Les meilleurs artistes de chaque époque interviennent Marc Chabri et Van der Heyden réalisent de splendides stalles en chêne , au décor rocaille .Tremolliere peint les murs arrondis du transept , et surtout Servandoni réalise un Baldaquin et un maître d’hôtel majestueux .

À la révolution française le couvent est vendu comme bien national l’ensemble de la chartreuse est démantelée .L’église est partiellement préservée , elle n’est pas vendue et reste la propriété de la ville depuis cette époque .

En 1870 Tony Desjardins aidé de son gendre , l’architecte Sainte-Marie Perrin réalise une façade digne de l’édifice .

Daniel Dubois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *