DES LYONNAIS CONTRAINTS DE QUITTER LE CENTRE VILLE SOUS LES COUPS RÉPÉTÉS DE LA DELINQUANCE SOUS TOUTES SES FORMES .

Que se passe-t-il à Lyon depuis des mois des habitants tirent la sonnette d’alarme . Des feux d’artifice en pleine nuit , des pétards , des rodéos . Le spectacle est à son paroxysme dans le quartier de la Guillotière où à la hauteur de la station de tramway on hésite à fendre la foule , ou des bagarres éclatent , on ne sait pas pourquoi .

Nous possédons pourtant une police puissante , qui a de gros moyens .

Dernière événement en date qui a marqué un quartier , un appel à 23h le 3 juin pour signaler une méga fête dans un appartement alors que nous sommes encore sous couvre feu , et que la pandémie n’est pas terminée .

La police vient mais pas pour faire cesser le tapage . Un dialogue surréaliste extrêmement Courtois s’installe avec des contrevenants ravis de trouver un accueil aussi chaleureux .

C’est un immeuble dans lequel il y a des problèmes récurrents de tapages nocturnes , une médiation avec la police municipale avait réussi il y a quelques mois .

Ce qui a choqué la c’est qu’au lieu d arrêter la fête nocturne en plein couvre-feu . Elle a été encouragée , car le dialogue surprenant d’une extrême courtoisie avec les contrevenants a fait qu ‘au départ de la police , la fête a repris , ensuite impossible d ‘arrêter la fête , de toutes façons les auteurs manient la menace , trop content d ‘avoir berné la police avec des propos lénifiants .

Les lyonnais fuient leur ville .

Faut-il en rester là .

Daniel Dubois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *