Collomb très inquiet…. sur l’avenir de la Métropole.

8 452 vues

De 2001 à 2017 il a été à la tête de cette collectivité, il la connaît donc bien, puisque il l’a dirigée pendant presque 17 ans. Et en plus c’est lui qui est à l’origine de la modification de la loi avec Michel Mercier : la création de la Métropole et la disparition dans cette même géographie du département du Rhône.

Lorsqu’il lit les propositions des sénateurs et notamment celle de modifier le scrutin métropolitain pour l’aligner sur les élections cantonales, l’ancien ministre de l’Intérieur fronce les sourcils. Pour lui c’est n’importe quoi, et cette proposition va encore diminuer le pouvoir des Maires.

Dans ce rapport sénatorial il y a une idée tout à fait nouvelle de création d’une circonscription électorale unique, plutôt que les 14 qui existent actuellement. Il y aurait donc une circonscription unique qui impliquerait de faire des listes de plus de 150 noms. Mais à la différence des périodes précédentes, dans ce schéma les Maires des différentes communes vont disparaître pour être remplacés par les partis politiques. En effet la bataille politique sera faite par les partis. C’est aussi politiser totalement cette élection locale. De façon sûre ce sont les petites communes qui seront noyées dans ce schéma.

Le résultat est assuré : des débats très politisés sur des thèmes nationaux et non locaux, comme on les retrouve dans l’enceinte de la région Rhône-Alpes Auvergne.

Évidemment les Maires seraient encore plus pénalisés. Quand on pense que ce sont eux qui ont demandé cette mission d’information du Sénat. Décidément depuis le début, avec la fronde des Maires et la demande du groupe Synergie de modification de la loi, tout ne tourne pas rond dans l’édification de cette Métropole. Le Sénat n’a pas apaisé les esprits.

Daniel Dubois