Gabriel Amard « je suis Villeurbannais !»

4987 vues

ÉCOUTEZ L’INTERVIEW DE GABRIEL AMARD

Les Maires de Lyon et de Villeurbanne sont venus apporter leur soutien aux candidats de la NUPES ( nouvelle union populaire écologique et sociale ) ce matin, lors de la présentation des 14 candidats aux législatives. Images d’union, bien sûr images d’union de la gauche, on peut se demander avec le recul pour quelles raisons pendant la présidentielle il n’y a pas eu cette même dynamique d’union.

En tout cas l’initiative de Jean-Luc Mélenchon tient du génie, car il rebondit magistralement après une défaite à la présidentielle en initiant cette union de la gauche sous sa bannière. Et ça marche. Du coup le centre de gravité de la campagne n’est pas du côté du président de la République réélu mais du côté de cette initiative nouvelle, imprévue après une défaite, et qui donne une actualité à cette campagne des législatives ou la Première Ministre désignée, va aider à faire monter la côte des candidats de gauche, tant elle est marquée par son parcours récent.

Les réticences du début, les tensions se calment, même les situations compliquées comme la 14e circonscription avec Michèle Picard en embuscade et Taha Bouhafs en candidat se sont apaisées.

Gabriel Amard, fortement critiqué au début de son arrivée à Villeurbanne, se retrouvait ce matin au centre de l’Union Populaire, sans plus aucunes critiques avec même la visite très symbolique du Maire de Lyon et du Maire de Villeurbanne en soutien.

« En politique tout arrive puisque me voici » déclarait le général de Gaulle en 1943 en arrivant en Algérie, pour rétablir la République abattue par le régime de Vichy.

Daniel Dubois