Renaud Payre se bat pour équilibrer les offres en matière de logements.

ÉCOUTEZ L’INTERVIEW DE RENAUD PAYRE .

La Métropole a connu ces dernières années une très forte progression démographique. En effet en moins de 20 ans la métropole de Lyon a ainsi accueilli 170 000 habitants supplémentaires. Et le flux ne se tarit pas puisque les prévisions d’augmentation de la population indique une hausse de 8600 habitants par an en moyenne sur la période jusqu’en 2040. Autant dire que le prix du mètre carré pourrait connaître des inflations tout à fait extraordinaires.

C’est donc une volonté de calmer ces phénomènes inflationnistes et de permettre à tous les habitants de pouvoir se loger aujourd’hui et dans les années qui viennent.

Pour cela la Métropole est décidée à agir sur différents leviers. Bien sûr calmer la spéculation sur les terrains avec l’émergence de La Foncière de la Métropole, et puis agir sur les très nombreux meublés de tourisme en essayant de limiter leur prolifération pour que Lyon ne devienne pas comme Venise une ville musée, où les habitants vont habiter ailleurs.

Le Vice-Président de la Métropole de Lyon en charge de l’habitat de la politique de la ville et du logement a donc décidé avec ses collègues de s’attaquer au problème des meublés de tourisme en limitant leur nombre et les possibilités pour les investisseurs de les multiplier à l’infini.

C’est pourquoi, le renforcement de la réglementation des changements d’usages de logements meublés de tourisme aura un double objectif : d’abord protéger l’habitat dans le centre de Lyon en limitant le retrait d’une partie de son parc de logements du marché classique pour alimenter le marché de la location saisonnière.

Cela concerne la Ville de Lyon en priorité mais l’élu métropolitain indique également qu’il aura à cœur d’accompagner toutes les communes de la Métropole sur des problématiques similaires.

La deuxième volonté est de mettre en place les conditions d’une concurrence plus équitable avec les professionnels de l’hôtellerie. En fait Renaud Payre désire juste limiter les abus afin d’assurer un équilibre entre les solutions d’hébergements touristiques et les locations d’appartements nécessaires dans une grande métropole.

Daniel Dubois